Mary Gordon est la fondatrice, la présidente et l’inspiratrice de Racines de l’empathie et de Semailles de l’empathie.

 

Mary Gordon est reconnue internationalement en tant qu’entrepreneure sociale primée, éducatrice, auteure, championne de la cause des enfants et spécialiste du rôle parental; elle a créé des programmes primés inspirés par la force de l’empathie. En 1996, elle a fondé Racines de l’empathie, qui existe maintenant au Canada, en Nouvelle-Zélande, aux États-Unis d’Amérique (Seattle), dans l’île de Man, en République d’Irlande, en Irlande du Nord et en Écosse. En 2005, madame Gordon a créé le programme Semailles de l’empathie. Elle est membre de l’Ordre du Canada et « Innovatrice Ashoka ».

 

Madame Gordon est par ailleurs la fondatrice du plus ancien et important programme canadien pour l’alphabétisation familiale et le rôle parental en milieu scolaire, créé en 1981. Ce programme est aujourd’hui inscrit dans la politique gouvernementale de l’Ontario, des centaines d’écoles y participant. Il sert de modèle de bon fonctionnement dans plusieurs pays du monde : le Nelson Mandela Children’s Fund a invité madame Gordon en Afrique du Sud en tant que spécialiste du rôle parental.

 

Madame Gordon est conférencière et consultante auprès de gouvernements, d’organismes du milieu éducatif et d’institutions publiques. Elle a reçu plusieurs prix prestigieux pour son rôle novateur en éducation et en entreprenariat social au niveau international, dont en 2011, le prix de distinction David E. Mitchell de la Fondation des Prix d’innovation Ernest C. Manning, et en 2009, le Prix de promotion de l’éducation publique de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants. Son livre, Roots of Empathy: Changing the World Child by Child(2005), a été un succès de librairie et a figuré au palmarès des 100 livres les plus importants de l’année du Globe and Mail, le journal national du Canada. Mme Gordon a reçu la Médaille commémorative du jubilé de Sa Majesté la reine Elizabeth II pour son engagement remarquable envers l’éducation.

 

Madame Gordon a donné des conférences sur le développement à la petite enfance pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le gouvernement américain et l’Institut de la Banque mondiale, entre autres. Elle s’est entretenue trois fois avec le dalaï-lama, la première au cours des Vancouver Dialogues en 2006; la deuxième, au cours de l’événement Seeds of Compassion (Graines de compassion) qui s’est tenu à Seattle (État de Washington) en 2008; et la troisième en 2011 lors du Delhi Dialogue. Le dalaï-lama a dit à Mme Gordon que des programmes tels que Racines de l’empathie instaureraient la paix dans le monde.

 

En 2008, Racines de l’empathie a été l’un des trois gagnants d’un concours international organisé par Changemakers pour distinguer des programmes d’aide à la jeunesse à risque. En 2008 également, le chef national Phil Fontaine et l’Assemblée des Premières Nations ont adopté une résolution de soutien à Racines de l’empathie et à Semailles de l’empathie dans les écoles des Premières Nations de tout le Canada. Mme Gordon a à cœur de faciliter l’accès des communautés autochtones à son programme.

 

En 2002, Mary Gordon a été la première femme canadienne nommée « Innovatrice Ashoka », ce qui la place dans « un cercle d’entrepreneurs sociaux du monde entier suffisamment créatifs pour inventer de nouveaux et de meilleurs moyens de s’attaquer à des problèmes sociaux persistants, et ayant l’esprit d’entreprise et la détermination nécessaires à la réalisation de leurs idées ». Madame Gordon est membre du conseil de direction de la Fondation Ashoka.